La marine marchande

 

La flotte de commerce française

Les Navires

Queen Mary 2 à Saint-Nazaire

Le marin de commerce

Enseignement Maritime

Les navires écoles

Uniformes et galons de la Marine Marchande

Sécurité maritime

Démolition de navires

La réparation navale

Manutention portuaire

Salaires forfaitaires marine marchande

Conseil supérieur de l'ENIM

Rapport ENIM

Rapport Delattre régime de retraite des marins

3, place de fontenoy

Un marin de la marine marchande dans la tourmente

Le France en rade

Les Rendez-Vous maritimes de Brest

Les Tonnerres de Brest

Rétrospective maritime

Les croix du bord de mer

Marée à la pointe Bretagne

Annuaire des sites

Mérite maritime du Finistère

 

 

 

Enseignement Maritime

 

Photo D.JEGOU

 

Les Navires Ecoles

 

 

Alidade

Photos collection JYB

Construit en 1964 aux ateliers et Chantiers de la Manche à Dieppe pour l'Ecole Nationale de la Marine Marchande du Havre

Mise à l'eau le 11 juin 1964 - Armé au Havre le 18 septembre 1964 - Mise en service novembre 1964 - Désarmé au Havre le 30 avril 1984

caractéristiques

- Longueur hors tout : 49,10 m

- Largeur hors membrures: 8,94 m

- Creux: 4,15 m

- Jauge brute : 640,28 Tx

- Jauge nette: 148,22 Tx

- Tirants d'eau moyen: 2,315 m

- Vitesse : 13,5 noeuds à puissance max 800Ch

- Hélice à pas ajustable, rotation à droite

- 3 pales en laiton LIMA, diamètre. 2,3 m

- 2 ancres de bossoir - 1 ancre de rechange 750 Kgs

- 1 ancre à jas

MOTEUR PRINCIPAL

- 1 moteur Diesel DLD DUVANT - Type 6 V JS

- Puissance 800 Ch à 800 Tr/mn

- 6 cylindres en ligne - 4 temps

- Le moteur est réfrigéré à l'eau douce dans un échangeur dont la circulation est assurée par de l'eau de mer.

- Commande du moteur et de la variation de pas de l'hélice: locale ou à distance, de la passerelle ou du poste central machines

- Groupes électrogènes: 2 principaux, 1 de secours. Moteurs Baudoin

 

CAPACITES

-Soutes à mazout 1 babord et 1 tribord : 27,4 m3 chaque

- Caisses à mazout 1 babord et 1 tribord : 13 m3 chaque

- Soutes à eau douce 1 babord et 1 tribord : 7,4 m3 chaque

- Cale à eau douce arrière: 35,3 m3

- Caisses à huile moteur 1 babord et 1 tribord: 3,5 m3 chaque

- Cale à eau de mer avant : 14,1 m3

- A caisse à eau usée avant : 14,1 m3

RENSEIGNEMENTS sur le navire -école " ALIDADE "

L'Alidade a été réarmé pour une dernière fois le 17 janvier 1984. Cependant avant sa mise en service , nous sommes passés en cale sèche pour les visites de sécurité réglementaires et carénage.

Au cours de cet arrêt technique, une pièce de la tôle-quille a du être remplacée (corrosion). De ce fait, le moteur principal a dû être réaligné…Après la " visite annuelle" le navire fut déclaré apte à la navigation.

La gestion du navire était assurée au départ par la Cie Gle Transatlantique, puis en suite, par la Cie Gle Maritime (CGM). L'équipage était ainsi composé, pour la dernière année d'exploitation de l'Alidade:

Commandant : J.Y. BONIS (CLC)

Chef Mécanicien : L. METAYER (OM1)

2 Instructeurs : P. BELLAMY et Th. VARENNE (D.E.S.M.M) (1 pont, 1machine)

1 électricien : J. PAUMELLE

1 Maitre d'équipage : E. CHEVALIER

3 matelots dont 1 " postal "

Les élèves participaient aux manœuvres. Ils étaient répartis entre la manœuvre AV, manœuvre AR, Passerelle et compartiment machine.

L'embarquement des élèves se faisait vers 08h30, ainsi que l'embarquement des repas pour le midi.

L'instructeur " passerelle ", apprenait aux élèves, l'utilisation des appareils de navigation : radars, goniomètre , decca , compas (relèvements). Lecture des cartes et utilisation des documents : Instructions nautiques, livre des Feux etc…

Le Maitre d'équipage apprenait aux élèves à tenir la barre.(suivre un cap au compas ou à vue)

Le Commandant participait également à l'instruction des élèves : suivi d'un alignement ( par l'AV ou par l'AR), point par relèvements, Homme à la mer, sécurité, exercice d'abandon etc…

A la machine, le Chef Mécanicien, l'électricien et l'instructeur, expliquaient les différents circuits ; D.O, E.D, eau de mer et circuits électriques. Et les différents moteurs auxiliaires et pompes. Ballastage etc…

Vers 12h00/12h30 nous allions au mouillage soit à Deauville soit à Antifer et après 1h00/1h30 de pose, nous reprenions la navigation en baie de Seine.

Retour à quai pour 18h00. Les heures d'appareillage et de retour n'étaient pas fixes car il y avait un seuil à franchir à l'entrée de l'écluse.. ; d'où calcul de marée pour les élèves….

Les élèves de l'école de Marseille sont montés au Havre une semaine pour quelques sorties en mer. Les élèves étaient ceux de 2ème année.

L'Alidade, était un bon rouleur, et si la hauteur des vagues dépassait 2 mètres sur rade, l'instruction avait lieu à bord, à quai. Au-delà de 2 mètres il y avait peu d'élèves qui résistaient au mal de mer et l'instruction en mer ne pouvait être donnée.….

Le Directeur de l'école, comme tous les ans, est venu passer une journée en mer.

Nous avons également embarqué pour une journée, le 16 mars, Monsieur Claude Tarin, rédacreur en chef du journal "Le Marin qui a rédigé un article sur les dernières manoeuvres de l'Alidade.

Nous aimions passer l'écluse " portes ouvertes " car la manœuvre était plus rapide. Sinon, nous restions amarrés dans l'axe des portes amont et aval, les lamaneurs venaient nous prendre les aussières . En fait, les quais de l'écluse étaient grandement en décrochés par rapport aux portes et s'il y avait trop de vent traversier, il était très difficile de revenir dans l'axe de la sortie de l'écluse. L'Alidade avait un grand fardage et dérivait énormément, de plus, l'hélice à pas variable n'était pas très efficace pour les " coups de fouets "… il manoeuvrait donc très mal.

Son poste d'amarrage au Havre était, tribord au quai de Cadix, dans le bassin de la Citadelle.

Dès l'accostage, nous étions branchés sur le courant de terre. Le Bosco, qui n'habitait pas le Havre en assurait le gardiennage et dormait à bord. Les autres membres de l'équipage rentraient chez eux le soir.

Avant de débarquer, accompagné du Chef Mécanicien, nous sommes allés dire au revoir au Directeur de l'école d'Hydro, et nous lui avons remis la cloche de mouillage sur laquelle, le nom " ALIDADE " est gravé. Cette cloche est actuellement fixée sur le mur Ouest de la grande salle de réunions de l'école d'Hydro de Sainte-Adresse….Les élèves apprennent ainsi, qu'autrefois il y avait un bateau-école….

Nous avons désarmé le bateau le 30 avril 1984. Le navire est resté désarmé plusieurs mois, quai de Cadix, avant d'être vendu . Je pense que c'est une entreprise travaillant en " Off Shore " qui l'a acheté, L'Astrolabe, quant à lui a du finir ses vieux jours, bien tranquillement, sous le soleil polynésien….

(extrait des archives de Jean-Yves Bonis. CLC dernier commandant du navire-école)

D'après Equasis, l'Alidade est toujours en activité sous pavillon panaméen. Il a été transformé en navire de recherches scientifiques en 1986 et devient le panaméen NEPTUNE'S LAB (American Geo Ressources S.A.). Puis il prend successivement les noms de LAFAYETTE II, BALENCIAGA'S TREASURE, ARIANE 3, enfin Oceana en 1994.

Tous mes remerciements au commandant Jean-Yves BONIS pour les photos et informations fournies. D.JEGOU

 

Site Meter