La marine marchande

La flotte de commerce française

Les Navires

Queen Mary 2 à Saint-Nazaire

Le marin de commerce

Enseignement Maritime

Les navires écoles

Uniformes et galons de la Marine Marchande

Sécurité maritime

Démolition de navires

La réparation navale

Manutention portuaire

Salaires forfaitaires marine marchande

Conseil supérieur de l'ENIM

Rapport ENIM

Rapport Delattre régime de retraite des marins

3, place de fontenoy

Un marin de la marine marchande dans la tourmente

Le France en rade

Les Rendez-Vous maritimes de Brest

Les Tonnerres de Brest

Rétrospective maritime

Les croix du bord de mer

Marée à la pointe Bretagne

Annuaire des sites

Mérite maritime du Finistère

 

La manutention portuaire

 

La marine marchande transporte de par le monde, à bord de nombreux type de navires, des marchandises très diversifiées. Les ports permettent d'assurer la jonction entre la voie de transport maritime et les moyens de transport intérieurs, terrestres ou fluviaux. Les opérations de chargement et de déchargement sont effectués à l'aide d'engins portuaires ou par les moyens de levage qui équipent les navires.

Moyens humains et matériels

Les dockers sont des ouvriers employés par des sociétés de manutention pour le chargement et le déchargement des navires dans les ports et les opérations de mise et de reprise sous hangar et terre-plein qui en sont le préalable ou la suite nécessaire. Ils utilisent pour leur travail du matériel adapté à la nature des marchandises.

 

Après élinguage par les dockers, les colis sont embarqués à l'aide de grues classiques
Photo P. Hébert

Travail tradittionnel des dockers dans la cale d'un cargo
Photo P. Hébert

 

Stockage des marchandises dans les hangars selon leur nature
Photos P. Hébert

 

La manutention des marchandises diverses transportées dans les cales d'un cargo classique emploie de nombreux dockers et nécessite un temps important, parfois de cinq à six jours d'escale.

Les premiers porte-conteneurs apparaissent en 1956, ce nouveau mode de transport des marchandises révolutionne le transport maritime. Il requière d'autres moyens de manutention. Les ports s'adaptent et équipent leurs terminaux de puissants portiques de levage.

Les marchandises peuvent alors être livrées directement à la porte des destinataires.

CMA CGM OTHELLO escale inaugurale au Havre. Plusieurs portiques opérent en même temps. Sa capacité de chargement est de 8500 EVP dont 700 réfrigérés

Photo J.Billard

Porte-conteneurs LISA - Feeder fréquentant régulièrement le port de Brest

Les gros porte-conteneurs de grandes capacités sont exploités sur les routes principales, entre l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord. Ils déchargent dans les ports de transbordement ( hubs). Les conteneurs sont ensuite acheminés par des porte-conteneurs plus petits ( feeders) vers les ports de lignes secondaires.

 

Il existe plusieurs tailles de conteneurs. Les plus courants sont de 10, 30 ou 40 pieds.

Pour en savoir plus

Photo P. Hébert

Un parc à conteneurs au terminal du Havre - Ils sont stockés sur deux ou trois hauteurs

Photo P. Hébert

Un portique en action

Vue de la cabine du portiqueur

Embarquement d'un conteneur en cale

Accrochage du conteneur par spreader

Dépose du conteneur sur une remorque

 

Les conteneurs sont acheminés du navire au parc de stockage à l'aide de chariots-cavalier

Manutention effectuée à l'aide d'un chariot-élévateur

 

Acheminement des conteneurs par barges

 

Tous mes remerciements à Monsieur Pierre HEBERT pour m'avoir autorisé à publier ses photos