La marine marchande

 

La flotte de commerce française

Les Navires

Queen Mary 2 à Saint-Nazaire

Le marin de commerce

Enseignement Maritime

Les navires écoles

Uniformes et galons de la Marine Marchande

Sécurité maritime

Démolition de navires

La réparation navale

Manutention portuaire

Salaires forfaitaires marine marchande

Conseil supérieur de l'ENIM

Rapport ENIM

Rapport Delattre régime de retraite des marins

3, place de fontenoy

Un marin de la marine marchande dans la tourmente

Le France en rade

Les Rendez-Vous maritimes de Brest

Les Tonnerres de Brest

Rétrospective maritime

Les croix du bord de mer

Marée à la pointe Bretagne

Annuaire des sites

Mérite maritime du Finistère

 

 

SECURITE MARITIME

 

Garde-côtes européenne
Vidéo Affaires Maritimes

Centres Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage

C.R.O.S.S - L'Origine

Si la date de naissance des CROSS est connue dans le monde maritime, il n'en est pas de même pour leur origine.

Avant 1968, les moyens de sauvetage en mer se limitaient à deux sociétés: La Société Centrale de Sauvetage des Naufragés et les Hospitaliers Sauveteurs Bretons qui opéraient le long des côtes. Ces deux sociétés deviendront le 12 octobre 1967 la SNSM actuelle.

Des remorqueurs furent basés à Brest à partir de 1922, pour les interventions en haute mer qui demandent des moyens importants et plus puissants. Le plus célèbre fut l'Iroise, il n'y a pas alors de coordination des moyens.

La convention internationale de Londres de 1960 sur la sauvegarde de la vie humaine en mer, précise " tout gouvernement contractant s'engage à s'assurer que toutes dispositions nécessaires seront prises pour la veille sur les côtes et pour le sauvetage des personnes en détresse en mer auprès des côtes. Ces dispositions doivent comprendre l'établissement, l'utilisation et l'entretien de toutes installations de sécurité maritime jugées pratiquement réalisables et nécessaires eu égard à l'intensité du trafic en mer et aux dangers de la navigation, et doivent, autant que possible, fournir des moyens adéquats pour repérer et sauver les personnes en détresse".

Cette convention internationale de Londres demande aux gouvernements contractants et signataires de contrôler l'efficacité des systèmes existant. Le gouvernement français, signature de la convention se devait de prendre les mesures nécessaires pour la respecter.

Juin 1966. Plan Morin. Corps de Défense.

Monsieur Jean Morin, Secrétaire général de la Marine Marchande avait préconisé, dans le plan qui porte son nom, la création d'un " corps de Défense de la Marine Marchande". Il s'agissait d'organiser et de développer, la coordination des moyens mis en œuvre par l'Etat le long des côtes afin d'assurer la police des pêche et de la navigation, la surveillance du domaine public maritime et le sauvetage en mer.

Le "Corps de Défense" devait être doté d'un Etat Major placé sous les ordres directs de la Marine Marchande et aux échelons régionaux, de personnel servant soit à terre, soit à bord de navires relevant de la Marine Marchande.

Une première expérience fut effectuée, durant la saison estivale, du 15 juillet au 1er octobre 1966, entre Audierne et les Sables-d'Olonne. Elle consistait à organiser le sauvetage en mer par la création d'un Centre de coordination de Sauvetage à Lorient.

Ce centre (CROD) était situé dans un blochaus en bas de la rue de la Cale Ory ( dans un parc prolongeant le Quai des Indes vers la Mer , il était au pied d'une tour ( Logements des Gendarmes ) , placé sous la responsabilité du Directeur de l'inscription maritime de Nantes.

La Marine Nationale avait mis à la disposition de la marine marchande 140 hommes " inscrits maritimes effectuant leurs obligations militaires et 60 gendarmes maritimes".

A la suite de cette expérimentation, lors d'une visite au centre le 16 septembre 1966, Monsieur Jean Morin a dit son espoir de le maintenir en activité et d'étendre dès que possible l'expérience tentée en Bretagne sud à la totalité du littoral.

Le CROSSA fut créé le 1er juillet 1967 à Lorient puis transféré à Etel en avril 1969, suivront : le CROSS Med en 1968, les CROSS Jobourg en 1970, Gris Nez en 1975 et Corsen en 1980. Le rail d'Ouessant (disposition de séparation du trafic) a été créé le 1er janvier 1979 après la catastrophe de l'Amoco Cadiz.

Les gouvernements successifs ont légiféré pour coordonner les actions en mer des administrations de l'Etat. Le Préfet maritime est aujourd'hui chargé de coordonner l'action en mer des administrations et de prendre sur place, en cas d'urgence, les mesures nécessaires.

Il existera peut être un jour, une garde-côtes européenne, mais il faudra pour cela que les différents pays s'entendent pour la créer. Cela prendra du temps.

Cette page est à la disposition de ceux qui souhaitent s'exprimer sur le sujet.

Retour à la page principale

Site Meter

contact